Devis Gratuit Rendez-vous Téléphonique
Demandez un devis sur mesure & gratuit!

La province de Haiphong - Baie de Lan Ha - Catba

Updated: 26/10/2018 | 10:16:11 AM

La région de Haiphong est ouverte sur la mer de l’Est. Sa capitale, Haiphong, est la 3eme ville du pays, de par sa démographie (plus de 1,8 millions d’habitants), mais aussi du fait de son important rôle économique, industrielle et commerciale, mais également de son histoire.

Située à 110km de la capitale Hanoi, la ville, installée le long d’une rivière, dispose d’un port ouvert sur des voies maritimes internationales et fréquentées depuis des siècles par les navires marchands chinois, japonais, européens, etc. En dépit de sa taille, la vie à Haiphong est tranquille, les habitants sont accueillants, ouverts et sympathiques.

Derrière ce rythme de vie tranquille, se cache pourtant une histoire mouvementée et riche en affrontements, notamment du fait de la position stratégique occupée par la ville. D’abord théâtre de combats entre les envahisseurs du Nord (les Han, les Song et les mongoles notamment) contre les vietnamiens, la ville fut par la suite utilisée par les Japonais pour stocker les fruits de leurs pillages avant de les ramener au pays. En 1946, la marine française y détruisit la flotte Vietminh. Et, toujours en 1946, Haiphong fut bombardée par l’armée française. Ces incidents sont la cause de la guerre d’Indochine, qui s’est terminée par l’échec des troupes françaises à Dien Bien Phu en 1954. Entre 1965 et 1972, la ville, qui permettait d’acheminer le matériel de guerre fourni par l’URSS, fut de nouveau l’objet de lourds bombardements américains.

Aujourd’hui, la province est un pôle touristique important du Vietnam. En effet, la région dispose de sites touristiques d’envergure internationale comme la station balnéaire de Dô Son, connue pour abriter le seul casino du Vietnam et pour ses nombreux terrains de golf, ainsi que l’une des résidences secondaires du dernier empereur : Bao Dai. En outre, la province abrite la station thermale de Tiên Lang, la Pagode Du Hang, appartenant au patrimoine historique national, elle protège le livre de prière Trang A Ham, un ancien manuscrit bouddhique, ou encore la maison communale Hang Kenh (« maison des dragons »), dont la renommée  est due à ses belles sculptures de bois et ses 308 dragons de différentes formes et tailles.

Surtout, la région est connue pour abriter l’ile de Cát Bà, qui est la plus grande île de l’archipel homonyme composé de près de 370 petits îlots. Réputée pour ses plages et ses reliefs karstiques qui cachent les derniers langurs à tête jaune, une espèce de primate rare et endémique de l’île. Cette île calcaire se situe à une vingtaine de kilomètre au sud de la célèbre Bai d’Ha Long. Reconnue parc national par l’UNESCO, l’ile abrite 32 espèces de bêtes sauvages, 69 espèces ornithologiques et 20 espèces de reptiles et amphibies, elle constitue une destination particulièrement attractive pour les amoureux de nature.