Devis Gratuit Rendez-vous Téléphonique

Située au Nord-Ouest du Vietnam, la ville de Dien Bien Phu est la capitale de la province de Dien Bien, dans la vallée de Muong Thanh, bordant la frontière avec le Laos. Fondée en 1841 par la dynastie des Nguyen, c’est ici qu’eu lieu la bataille qui mit fin à la guerre d’Indochine le 7 mai 1954. L’ensemble des vestiges historiques de la bataille de Diên Biên Phu est répertorié comme site national spécial. Pour optimiser son important potentiel touristique, la province de Diên Biên s’applique à restaurer les sites liés à cette bataille en vue de mettre en évidence son aspect historique.

Après 56 jours et nuits (du 13 mars au 7 mai 1954) de combats incessants, l’armée vietnamienne, dirigée par le général  Vo Nguyên Giap, a fini par triompher du corps expéditionnaire français. Fêtée chaque année, c’est la plus célèbre victoire d’un pays asiatique contre une puissance coloniale.

Quelles sont les incontournables de la province ?

Le musée de la victoire Dien Bien Phu, édifice imposant et moderne bâti en 2012, abrite une grande collection d’objets, photos, documents et sculptures en tout genre, comme des armes, des vélos d’une capacité de plus de 300kg qui ont servi au transport de l’artillerie, des outils pour creuser des tunnels ou des vestes en coton. On y retrouve une maquette de la bataille, une bande vidéo et un réseau de petits points lumineux résumant la chronologie des 57 jours de guerre. Tous ces objets et cette documentation sont répartis selon différents thèmes : la position stratégique de Diên Biên Phu, les ruses de l’ennemi, l’impact de la victoire sur le plan intérieur et international, la ville de Diên Biên Phu aujourd’hui, etc.

Le bunker, niché au cœur du camp retranché de Dien Bien Phu, servi de poste de commandement et de quartier d’habitation au général français De Castries. D’une dimension de 20m de longueur et 8m de largeur,  il était défendu par des clôtures de fils de fer.

La colline A1 (ou Eliane 2 pour l’armée française) possède deux sommets de 490 m et de 493m. Parmi les 49 positions militaires de la cuvette, la colline A1 était la plus fortifiée. Elle empêchait l’accès au bunker abritant l’Etat-major français. Aussi la prise de cette colline, à la veille du 7 mai par les soldats vietnamiens, permit d’ouvrir la voie à une dernière attaque sur le QG du général français Christian de La Croix de Castries (1902-1991).

Le pont de Muong Thanh permet de traverser le fleuve de Nâm Rôn. Conçu en France puis transporté jusqu’à Diên Biên Phu pour y être assemblé, il mesure 40m de long et 5m de large. Il permettait d’accéder au camp français durant la bataille. Depuis 64 ans, ce pont est resté intact.

Le poste de commandement du général Vo Nguyên Giap durant la bataille se trouve dans une forêt de la commune de Muong Phang à 27 km de la ville de Diên Biên Phu. Installé à proximité d’un petit cours d’eau, il est aménagé selon un système de cave et de tranchée. C’est depuis cet endroit que l’état-major vietnamien distribua ses ordres.

Pour célébrer leur triomphe, les vietnamiens édifièrent une statue monumentale en bronze sur la colline D1, la plus haute de la ville de Diên Biên. Pesant plus de 217 tonnes et mesurant près de 12,7 mètres de haut, elle symbolise la victoire, le sacrifice et le courage des troupes indépendantistes après 56 jours et nuits de combats. Pour arriver à la statue, il faut grimper un escalier en marbre de 320 marches. Il se divise en trois terrasses de repos soulignant les trois grandes offensives de l’armée vietnamienne lors de la bataille. Aux bords de l’escalier, 56 bornes de granites bleues symbolisent les 56 jours et nuits de combat.

L’ensemble des statues représentant des soldats tirant des pièces d'artillerie, long de 24 m, a été construit sur la colline de Bo Hôm, à l’endroit où 64 ans plus tôt, les militaires vietnamiens transportèrent leurs pièces d’artillerie vers les positions stratégiques autour de la cuvette. Le dynamisme de l’œuvre montre toute la détermination et le courage des soldats indépendantistes durant la bataille.

En dehors des sites historiques, les touristes peuvent découvrir le paisible lac Pa Khoang qui se trouve à 20km du centre de ville, endroit idéal pour se reposer. Une sortie dans ce lieu est l’occasion de découvrir la richesse des montagnes, des paysages sublimes et des villages traditionnels des Thai et des Kho Mu, les ethnies minoritaires de la région.

 

Les données sont mises à jour!